Le pastouriau

Quand j'étais chez mon père
Apprenti pastouriau
Il m'a mis dans les landes
Pour garder les troupiaux

     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais guère
     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais biaux

Mais je n'en avais guère
Je n'avais qu'trois agniaux
Et le loup de la plaine
M'a mangé le plus biau

     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais guère
     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais biaux

Il était si vorace
N'a laissé que la piau
N'a laissé que la queue
Pour mettre à mon chapiau

     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais guère
     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais biaux

Et des os de la bête
Me fis un chalumiau
Pour jouer à la fête
À la fête du hamiau

     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais guère
     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais biaux

Pour faire danser l'village
Dessous le grand ormiau
Et les jeunes et les vieilles
Les pieds dans les sabiots

     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais guère
     Troupiaux, troupiaux, je n'en avais biaux

 



Copyright © 2020 Wim Scherpenisse <info@wimscherpenisse.nl>